Published On:05-Jan-19

Saisie de 1,3kg de cocaïne à Anosizato : Un concessionnaire automobile étranger arrêté

Share This
TAGS

 

Une tête est tombée sur l’affaire trafic de drogue dure dans le pays. Si d’habitude l’on entend  des arrestations de ressortissants Africains, cette fois-ci, il s’agit d’un ressortissant français. Cet homme, un concessionnaire automobiles, s’avère être un gros bonnet dans ce monde de trafic. Hier, il a été pris en flagrant délit, en possession d’une bonne quantité de drogue dure.

Enfin, la Police a attrapé un gros poisson dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue dans le pays. Un ressortissant Français, à la tête d’un groupe concessionnaire automobiles a été arrêté du côté d’Anosizato, hier, par la Police. Suivant une piste concernant le trafic de drogue dans le pays et surtout dans la capitale, la Police a mené une enquête dans ce sens. Finalement, après des semaines d’investigations, les policiers ont mis la main sur ce narcotrafiquant et qui se trouve être le fournisseur même de drogue dure de la capitale. Selon les informations recueillies, cet homme travaille également avec des individus hauts placés du pays dont l’identité reste à savoir. Pour revenir à son arrestation, les policiers ont intercepté ce concessionnaire narcotrafiquant du côté d’Anosizato, durant laquelle il a fait l’objet d’une fouille. En restant dans le cadre de la loi, ils ont eu l’occasion de fouiller également le véhicule du suspect.Et là, ils ont découvert la preuve reliant cet individu au trafic en question, à savoir la présence de 1.300kg de cocaïne. Les preuves étaient bien là que le mis en cause ne pouvait plus nier les faits. Il a ainsi été embarqué pour le besoin de l’enquête. A noter également que le trafic de drogue dure dans le pays est une affaire que certains trouvent fructueuse. Ceci dans le sens où le gramme se vend à 300 000 ariary. Ce qui fait donc le total de 390 millions d’ariary pour les 1.300kg saisies.Il faut également dire que l’agissement des policiers était bien remarquable dans le sens où ils n’ont été soumis à aucune tentative de corruption. Ce, tout en sachant qu’ils se sont attaqués à un gros bonnet, qui plus est, de mèche avec de hautes personnalités du pays. Une action remarquable que chaque hiérarchie en charge de l’enquête devrait suivre.En tout cas, la suite est attendue.

Njara Fih