Published On:03-Jan-19

Grands hôpitaux de la capitale : Personnel de garde à renforcer lors des manifestations

Share This
TAGS

 

Les personnels de garde aux niveaux des grands hôpitaux sont à renforcer lors des manifestations ou des grands évènements dans la capitale. Et ce pour fournir des soins adéquats aux manifestants, s’il y aurait des dérapages.

 Fournir des soins adaptés à toutes les personnes venues auprès des centres hospitaliers est primordial pour les personnels de santé. En effet, sous la directive du ministère de la Santé publique, les grands hôpitaux renforcent les personnels de garde lors d’une manifestation ou des grands évènements qui se déroulent  dans la capitale et ses environs. Le plus récent était la manifestation des partisans du candidat à la présidentielle, Marc Ravalomanana, au parvis d’Analakely hier. Par ailleurs, toute l’équipe d’un centre hospitalier se prépare toujours à accueillir plus de patients quand il y a une manifestation comme celle-ci. « On s’attend toujours à des éventuels affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants », selon les explications d’un responsable d’un grand hôpital de la capitale.  Un système d’organisation qui a été toujours opérationnel depuis déjà des années, notamment les personnels de santé avaient beaucoup travaillé lors de la manifestation de 2002, ainsi qu’en 2009.

A part les manifestations, le renforcement des personnels de santé est effectif lors d’une propagation d’une épidémie, comme la peste en 2017. L’année dernière, seuls les hôpitaux des enfants, et le service pédiatrique de Befelatanana avaient besoin d’un renforcement de personnel, et ce à cause de la propagation de l’épidémie de la rougeole qui a touché majoritairement les enfants.

Quant aux jours des fêtes, les grands hôpitaux n’ont pas besoin de ce renforcement. Il s’agit juste de bien organiser le tour de garde, tout en collaborant avec les infirmiers et les internes. Par exemple, au  niveau de la maternité de Befelatanana,  l’équipe de garde se divise en deux. La première équipe travaille de 21 heures du soir  jusqu’à 2 heures du matin, tandis que l’autre travaille de 2 heures matin jusqu’à l’aube. Et les deux équipes travailleront ensemble si le nombre des patients augmente au cours de la nuit, ou encore en cas de complication. Dans la nuit du 31 décembre, l’équipe de garde auprès de cette maternité n’avait pas de difficulté, puisqu’il n’y avait que deux personnes qui ont accouché.

Nampoina R.