Published On:05-Jan-19

Coupe d'Asie : A 23 contre l'Australie

Share This
TAGS

 

L'Australie rêve de doublé, le Japon d'un 5e sacre, la Corée du Sud et l'Iran de mettre fin à une longue attente... La Coupe d'Asie, qui débute samedi aux Emirats arabes unis, sera la première à 24 pays, mais les favoris restent les mêmes. Après l'Europe en 2016, et avant l'Afrique cet été, l'Asie agrandit à son tour la table des festivités: huit nouveaux convives se sont ajoutés aux 16 déjà en place, un record dans l'air du temps, avant une possible extension de la Coupe du monde de 32 à 48 dès 2022. Les quatre villes hôtes, dont Abou Dabi où se jouera la finale le 1er février, accueilleront pour la première fois les sélections novices du Yémen, des Philippines et du Kirghizistan, mais aussi celles du Liban, du Vietnam et de la Thaïlande, absentes du tableau final depuis plus de dix ans. Mais de ces nations, dont aucune ne figure parmi les 80 meilleures du classement Fifa, combien pour bousculer la hiérarchie ? L'Australie, le Japon, la Corée du Sud et l'Iran, voire l'Arabie saoudite et l'Ouzbékistan, semblent les mieux armés pour défendre leur place promise dans le dernier carré, et même viser plus haut. « Nous avons sept matches, et j'espère tous les gagner », a lancé le nouveau sélectionneur des Socceroos Graham Arnold. Son équipe a pourtant perdu depuis le Mondial russe deux de ses tauliers, le buteur Tim Cahill et le milieu Mile Jedinak, décisifs il y a quatre ans dans la quête de son unique titre, à domicile.